ATS – Témoignages

Sur cette page vous trouverez des témoignages d’anciens étudiants qui sont passés par l’ATS d’Argenteuil.

Fabio (2014-2015)

DUT GEII (Génie Électrique et Informatique Industrielle) → ATS → ENSEA Cergy

Mon parcours scolaire est assez « atypique ». Suite à un bac S sans mention, je suis rentré en prépa PCSI sur Paris afin de poursuivre une carrière d’ingénieur dans l’électronique. Les conditions de travail ne me plaisaient pas et donc j’ai démissionné quelques semaines après la rentrée afin d’intégrer un IUT pour obtenir un DUT GEII. Suite à une erreur de « compréhension », j’ai atterri alors à Argenteuil dans un cursus que je n’avais pas réellement souhaité : la classe ATS.
J’avais eu tort. Cette année a été en réalité une aubaine pour moi. J’ai revu, solidifié et acquis des connaissances nécessaires dans un cycle d’étude ingénieur. On acquiert une méthodologie de travail de par la régularité des évaluations à travers les DS et khôlles. De ma promotion, la plupart recommande l’internat, que ce soit pour des raisons de distance ou simplement pour se retrouver avec des personnes avec lesquelles travailler ensemble après les cours, c’est un gros plus qui a aidé des personnes qui étaient très mal parties au premier trimestre.
Aujourd’hui je suis à l’ENSEA, école d’ingénierie publique d’électronique et d’informatique sur Cergy (95). Je me suis spécialisé en mécatronique (merci les cours de méca d’ATS !) et je participé activement à beaucoup de projets au sein de l’école (conseil d’administration, gérant cafétéria…).

Rendi (2014-2015)

BTS Électrotechnique → ATS → ENSAM

Après l’obtention d’un Bac STI Électrotechnique, j’ai poursuivi par un BTS Électrotechnique.

Après l’obtention de mon BTS, je n’étais pas encore fixé sur mes perspectives d’avenir, j’ai donc effectué une classe préparatoire ATS afin de mûrir sur ce point.
Ce fut une année très « sportive » qui forme à la gestion du stress et du temps. De plus, l’équipe pédagogique étant très disponible et à l’écoute, cela nous permet de garder le moral et de continuer nos efforts, qui portent leurs fruits avec le temps.
Le rythme cours/khôlles/DM/DS peut paraître lourd, mais cela nous permet d’optimiser nos méthodes de travail.  Le travail en groupe est un atout primordial pour éviter de buter sur certains points abordés lors d’un cours. Enfin, l’internat nous permet de minimiser les temps de trajet.
À l’issue de cette prépa, j’ai poursuivi aux Arts et Métiers en me spécialisant dans l’énergétique (c’est là que l’on remercie d’avoir reçu des enseignements de qualité), tout en effectuant cette formation en alternance au sein d’ENGIE Réseaux, producteur de chaleur et de froid à l’échelle d’une ville en tant qu’ingénieur efficacité énergétique, poste basé à Versailles.
Aujourd’hui, je travaille comme ingénieur projet chez Zeplug, opérateur pour bornes de recharges de véhicules électriques et hybrides, à Paris.
Conclusion de ce parcours scolaire :
  • Ambition
  • Motivation
  • Détermination

Romain (2015-2016)

BTS CRSA (Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques)→ ATS → Supméca

Sortant major de promo d’un BTS CRSA, Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques, je me suis orienté vers une prépa ATS sur les conseils de mon frère et de mes professeurs, dans l’espoir de parfaire mes compétences et connaissances en physique et mathématique, afin de passer les concours pour les grandes écoles d’ingénieurs dans les meilleurs conditions. Ainsi j’ai intégré la prépa ATS d’Argenteuil en internat. Ce fut un parcours intense très formateur dans lequel j’ai énormément progressé et appris. Un des aspects fondamentaux de ce cursus est la charge de travail conséquente et régulière qui permet de trouver sa propre méthode de travail et de la perfectionner. L’internat a été un très gros plus pour cette formation. Résidant à Ermont je n’en avais pas besoin, mais le fait est que l’internat favorise l’entraide, la cohésion et le partage qui ont été des qualités et un avantage non négligeable pour construire ma réussite.
J’ai profité de cette année pour m’inscrire à un maximum d’écoles d’ingénieurs, qui étaient dans le domaine que je recherchais et à un maximum de concours, pour avoir le plus d’opportunités possible et pour pouvoir m’entraîner le plus possible.
Au terme de cette année j’ai réussi à intégrer la formation d’ingénieur génie industriel de Supméca en alternance.
La formation en alternance était un point important que je recherchais car elle offre l’opportunité d’appliquer nos acquis et notre savoir-faire directement dans une entreprise en situation réelle et de continuer à perfectionner ces acquis grâce à l’école.
Aujourd’hui je suis pleinement satisfait de mon parcours et fier d’avoir saisi cette opportunité qu’est la prépa ATS.

Sébastien (2015-2016)

BTS IRIS (Informatique et Réseaux pour l’Industrie et les Services techniques) → ATS → ESIEE Paris

Concernant mon parcours, j’ai suivi une formation en Électronique et Informatique/Réseaux en Bac Pro S.E.N (Systèmes Électroniques et Numériques), au Lycée de la Tourelle à Sarcelles. J’ai ensuite poursuivi en BTS IRIS (Informatique et Réseaux pour l’Industrie et les Services techniques) dans le même lycée. Souhaitant devenir ingénieur réseaux/télécoms, j’ai décidé d’effectuer une année de prépa ATS à Argenteuil afin de préparer mon entrée en école d’ingénieurs.

Pour parler de l’ATS en toute honnêteté, j’étais certainement parmi les derniers, j’ai eu du mal à tenir le rythme et je suis ressorti de la prépa avec un avis mitigé. Cependant, aujourd’hui, avec un peu de recul, je pense qu’il est essentiel de mettre en avant les aspects positifs de la prépa ATS.
Il y aura forcément des cours par lesquels vous serez moins intéressés, mais ne les négligez surtout pas. Cela vous apprendra à acquérir une vision globale et en tant que futurs ingénieurs vous en aurez besoin. De plus, les professeurs enseignent bien, ont de bons supports de cours et sont toujours à votre disposition, que ce soit en cours ou par mail. L’organisation est selon moi le point le plus important, j’ai appris à travailler par blocs horaires au lieu de me focaliser sur une matière en particulier. L’internat peut être avantageux, vous n’aurez plus de transports à prendre, ce qui représente un gain de temps considérable. Vous serez avec vos camarades, il peut donc être intéressant de mettre à profit cette situation afin que chacun d’entre vous puisse s’entraider et en bénéficier.
Au final, même si j’ai passé une année difficile en ATS, je dirais que cela m’a permis ensuite, en école d’ingénieurs, non seulement de travailler avec une meilleur organisation, de m’intéresser à toutes les matières, mais aussi de solliciter plus régulièrement mes professeurs pour régler mes difficultés.
Après l’ATS j’ai poursuivi en cursus ingénieur à l’ESIEE Paris, à Noisy-le-Grand. Je suis actuellement en 5ème année de la filière « Data, Réseaux & Internet des Objets ». Jusqu’aujourd’hui, hormis la 3ème année qui était plus ou moins intéressante, les deux dernières années ont été très passionnantes. Je me suis spécialisé côté Télécoms et IoT (Internet des Objets). En Janvier, le stage de fin d’études commence et la vie professionnelle aussi…

Alan (2016-2017)

DUT GTE (Génie Thermique et Énergie) → ATS → Télécom Nancy

La prépa ATS a été un tremplin incroyable pour atteindre une bonne école d’ingénieurs, ce que je n’aurais jamais pu faire sans. Elle m’a permis de revoir mes méthodes de travail et d’être plus rigoureux, plus organisé tout en faisant des rencontres grâce à un esprit d’entraide très développé auquel je ne m’attendais pas pour une classe préparatoire. De plus, le fait de travailler à la fois les mathématiques, la physique, la mécanique et l’électricité permet d’être plus généraliste, un critère de choix dans l’école où je suis aujourd’hui, là où d’autres prépas peuvent être plus spécialisées sur une ou deux de ces matières seulement. Je recommande vivement cette voie pour ceux qui, comme moi, ont voulu continuer en école d’ingénieurs mais qui ne se sentaient pas encore d’attaque à la fin de leur Bac+2.

Brian (2016-2017)

BTS ATI (Assistance Technique d’Ingénieur) → ATS → CESI

Avant mon année de prépa ATS, j’ai effectué deux ans de BTS Assistance technique d’ingénieur en alternance. Venant d’un BTS, je n’avais pas de grandes connaissances scientifiques. C’est pour cela que j’ai décidé de faire la prépa ATS. Cette année a été difficile pour moi mais m’a beaucoup apporté en terme de rythme de travail, m’a permis de prendre de bonnes habitudes, et de voir plusieurs domaines techniques en même temps.

Malgré mes difficultés, j’ai pu trouver une école d’ingénieur, et surtout dans le domaine qui me plaît : l’aéronautique. Car j’effectue mes trois années d’ingénierie en alternance chez Airbus Helicopters à Marignane.

Aymeric (2017-2018)

BTS Systèmes Numériques → ATS → ESIGELEC Rouen

J’ai tout d’abord fait un baccalauréat STI2D puis je me suis orienté vers un BTS SN. Une fois le BTS obtenu, je m’étais déjà renseigné sur les possibilités qui s’offraient à moi et mon choix s’orientait soit vers une licence, soit une classe préparatoire ATS. J’ai finalement choisi la CPGE ATS, où j’ai découvert des méthodes de travail avec un rythme très soutenu, une masse de connaissances à acquérir en un temps assez restreint, car même si le concours est au mois de mai, on ne se rend pas compte de la vitesse à laquelle il arrive. Il a donc fallu se mettre dedans rapidement, en étant tous solidaires les uns des autres pour ne pas se relâcher en cours d’année.
Au concours, sans avoir forcément brillé à l’écrit, je me suis un peu mieux débrouillé aux oraux, pour finalement intégrer l’ESIGELEC Rouen qui figurait dans mes 3 premiers vœux.

Guillaume (2017-2018)

BTS Géomètre-Topographe → ATS → ESTP

Après un bac S obtenu avec difficulté, j’ai décidé de faire un BTS Géomètre-Topographe à Paris. Pendant ce BTS j’ai eu de très bons résultats, mes enseignants de BTS m’ont alors parlé de la prépa ATS, afin de continuer mes études en intégrant une école d’ingénieur. J’ai donc décidé de faire une prépa ATS à Argenteuil afin de tenter d’intégrer L’ESTP ou l’ESGT (deux écoles spécialisées dans le bâtiment et la topographie).

Cette prépa m’a permis d’acquérir un rythme de travail, de nombreuses connaissances, et d’améliorer mon niveau. L’avantage de cette prépa c’est qu’il n’y a pas de concurrence, tout le monde peut avoir une école et tout le monde s’aide pour en obtenir une. Il y avait une grande solidarité dans la classe, on se poussait tous à travailler et à aller jusqu’au bout.

Après les concours, j’ai intégré l’ESTP en option Topographie, qui est la poursuite logique de mon BTS. Je recommande fortement la prépa ATS à tous les BTS et DUT industriels car elle permet aussi bien de se réorienter que de poursuivre ses étude dans son domaine initial.

Valentin (2017-2018)

BTS Bâtiment → ATS → ESITC Caen

Ayant effectué un parcours purement professionnel en alternance avant ma prépa ATS, en passant par un CAP Bac Pro puis un BTS, j’avais besoin d’améliorer mes capacités scientifiques et mes méthodes de travail pour intégrer une école d’ingénieurs dans les meilleures conditions. Cette prépa a été très enrichissante pour moi, me faisant passer d’un niveau très bas à un niveau très correct aujourd’hui. L’équipe pédagogique de la prépa ATS est vraiment énormément investie dans notre formation, et nous donne toutes les clés en main pour pouvoir réussir notre année mais également par la suite. Grâce à la prépa ATS, j’ai pu intégrer l’ESITC Caen et retourner dans un parcours en alternance en ayant acquis un niveau scientifique équivalent à mes nouveaux camarades venant de prépa intégrée. Un choix de parcours qui m’a été favorable et que je conseille à toutes les personnes motivées.